fbpx

La grande aventure d’être parent

La grande aventure d'être parent

Mon histoire de Maman

En 2008, je deviens maman pour la première fois.

Nous rentrons de la maternité sous la neige battante.
Assis sur le canapé avec Arnauld, mon mari, nous déposons notre petite merveille fraichement sortie du nid dans son cosy.
Première rencontre à la maison. Un mélange d’euphorie et de tension monte en nous.
Je regarde Arnauld : « ça y est, nous sommes parents, maintenant ! »

Et comme pour tous, nos enfants nous ont été offert sans leur mode d’emploi. 😳
Habitué aux meubles Ikéa, on cherche la notice ! Le service après vente ? Appel à un ami ? Les réclamations ?
Non, nous sommes seuls. Il n’y a même pas encore des tutos sur le sujet, juste quelques blogs.

Je suis pleine de bonne volonté. Pleine de certitudes. Et je ne veux surtout pas reproduire certains schémas hérités.
Mais malgré mes efforts, je n’arrive pas à faire autrement… C’est comme plus fort que moi. Je ne sais pas comment faire autrement.
Du coup, en prime, je culpabilise et me met une pression quotidienne.
Quoi que ma fille fait « mal », c’est forcement de ma faute :
– Elle pleure pendant des heures, impossible à calmer.
– Elle ne dort pas la nuit.
– Ne dit pas « bonjour ».
– Refuse de s’assoir pour manger…

La maternelle

Ses premières années en maternelle sont épiques.

Peu importe l’heure de sortie de 16h30 à 18h30, même scénario, les émotions à fleur de peaux.
Dès sa sortie d’école, à la 1ère frustration, elle part en tempêtes émotionnelles. Elle pique des crises pendant de longues heures…
Je ne connais rien à la déchange émotionnelle, ni au parent référent.
Je culpabilise de la voir agir ainsi « contre » moi et pas avec son père ou d’autres…
Je suis persuadée que je fais un truc mal. Que c’est ma faute.
Et à contre coeur, je me retrouve à agir avec dureté, violence même.
En apparence c’est plus d’efficacité.
Mais je me culpabilise encore plus car petit à petit je vois ma fille perdre de sa fraicheur, de sa joie naturelle, de sa confiance en elle et en l’adulte.

Je passe 1 an à faire le tour de pédo-psy pas très pédagogue. 
Insatisfaite des non-réponses à mes questions, je me lance dans une quête.
Je veux comprendre comment aider ma fille (et moi par la même occasion) à « gérer » ses émotions.
Ca m’a pris 10 ans !!

Aujourd’hui, c’est mon fils Cassian qui en profite pleinement et mes clientes jeunes mamans. 

Je te partage mes plus belles trouvailles sur ce chemin !!

Devenir parent

Isabelle Filliozat,
L’intelligence émotionnelle
enseignée aux parents

Tarisayi De Cugnac
J’éduque dans la joie

Charlotte Ducharme
Cool Parents make Happy Kids

Avec notre bébé

Priscilla Dunstan
l’art d’écouter nos bébés
et décoder ses pleurs

Ingrid Bauer
L’hygiène naturel des bébés

L’allaitement maternelle
Témoignage

Mieux communiquer

Marshall Rosenberg
L’art de communiquer en CNV

Adele Faber et Elaine Mazlish
Parler pour que les enfants écoutent,
écouter nos enfants
pour que les enfants parlent

Nadia Christensen
Ecouter le corps

Maîtriser nos émotions pour mieux accompagner les siennes.

Patrice Iacovella
Les émotions en émoticartes

Emotion mode d’emploi

La différence entre
émotion et émotionnel

Et aussi l'Instruction de nos enfants

Tous à l'école ?

Arrivé au CP, j’ai dû prendre le sujet de l’instruction plus au sérieux pour ma fille. 
Après 3 mois de classe, je la vois perdre tout son enthousiasme.
L’idée même d’apprendre à lire lui semble insurmontable. « Maman, je n’y arriverais jamais.« 
Après 3 rendez-vous, son instituteur ne m’apporte aucune solution pour la soutenir efficacement. 

Alors, je décide d’agir. Bilan Orthophoniste et pédo-psy. 
Le diagnostique tombe Aërine est hypersensible, haut potentiel, HP
Hors de question de la laisser en souffrance dans sa classe. En 15 jours, je la change d’école. 

Elle va passer 1 an 1/2 en école Montessori puis 6 ans en école Steiner.
Elle est accompagnée pour une dyslexie, dysorthographie par une orthophoniste.
Pour revenir en 5ème dans le système scolaire « classique » mais cette parfaitement outillée pour réussir. 

1 enfant sur 5 n’est pas fait pour notre système scolaire. Quelles alternatives ?

Voici des pistes de réflexions sur l'Instruction de nos enfants :

Julien Peron
L’école de la vie 
Comment transformer l’école ?

André Stern
L’apprentissage naturel

Hors des sentiers communs
Instruction en famille

Ecole Steiner-Waldorf
Un autre chemin vers l’école

Maria Montessori
Le mystère de l’enfance

Isabelle Peloux
Les Amanins

 

Et toi ? Es-tu parent ? Désires-tu le devenir ?
Grand-parents ? Parain/marraine ?
Connais-tu des parents proches ou moins proches de toi ?

Comment abordes-tu la relation adulte/enfant ?

Avec tensions, crainte, autorité…
ou dans la joie, la bienveillance, la douceur (même lorsque cela est inconfortable ou challengeant) ?

C’est dans l’éducation apporté à nos enfants que nous ferons fleurir le monde de demain.

Ce sujet est tellement essentiel pour moi.
J’ai l’élan d’y contribuer à mon échelle.
N’hésites pas à partager ce poste à ceux qui pourrait être intéressé.

Au plaisir d’un échange,
Je te souhaite le meilleur,

Prends soin de toi, on avance ensemble d’un pas léger, la tête haute et le cœur plein de joie d’être pleinement vivant ! 😘

Stéphanie

Je guide les femmes prêtes à métamorphoser leur vie,
à se libérer des blocages, conscients ou non, vers une puissante joie de vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page